Envoyez une carte postale pour un monde meilleur

Guerre. Pauvreté. Violation des droits de l’Homme.
Crise environnementale. Crise économique.
Une crise politique mondiale ?

Maroc

Les problèmes qui se posent actuellement sont d'origine purement humaines, je pense qu'il faut agir au niveau de la société, par son travail, des bonnes actions. Connaître nos différences, respecter les peuples, sans oublier l'éducation et le dialogue entre civilisations pour un monde sans frontière.

Algérie

J'espère que l'être humain puisse oublier sans égoïsme, et ses rêves destructeurs des valeurs d'humanité, pour permettre à tous les habitants de la terre de vivre et d'être heureux. Le bonheur de l'individu est nourri du bonheur collectif. Fatima Mbarek, Oran-Algeria

Pas un monde multiculturel, mais un monde interculturel

Russie

Bonjour, de nos jours, il est important de ne pas qualifier les gens de minorités ou de majorités. Tout le monde doit avoir les mêmes opportunités, étant riche ou pauvre, blanc ou noir, venant de la ville ou de la campagne. C'est important aussi de vivre non pas dans un monde multiculturel, mais dans un monde interculturel. Les gens ne devraient pas limiter leur horizon à leur entourage, mais entrer en contact les uns avec les autres. Bisous de St-Peterburg, Russie. Tina.

Un monde sans frontières

Brésil

Bonjour ! Une carte postale du Brésil, pour montrer à quel point notre pays abrite une grande diversité culturelle. Je rêve d'un monde sans frontières, dans lequel nous pourrions voyager partout comme si nous étions frères et sœurs, les enfants d’une même mère! Bien à vous, Fernando

Le changement peut avoir des failles, mais ne doit jamais s'interrompre

Mexique

Je doute qu'il y ait un secret pour maintenir un équilibre permanent entre la condition humaine et la nature. Je ne crois pas non plus en une société parfaite. Néanmoins, je crois à des communautés autonomes isolées du modèle economique , éducatif, religieux, social et politique actuel et composées de personnes dynamiques qui donnent la vie et qui alimentent les graines semées par des penseurs, des artistes et des scientifiques qui, dans leurs domaines, ont propulsé une nouvelle perspective de la coexistence humaine, en changeant la donne et en allant à l'encontre de l'homme prédateur actuel. Le changement est en cours, la multiplication de ses mouvements accroît la prise de conscience de plus en plus de gens et de régions. Le changement peut ralentir mais ne s'arrêtera pas. J'ai rejoins le mouvement. Puebla, Mexique. 24. Juillet. 2011. Zory